Explorations

Dossiers, enquêtes, reportages, un journalisme de terrain et d’investigation pour raconter la vie des femmes dans les différentes sociétés méditerranéennes.

Film « Bye Bye Tibériade » :  Force et résilience d’une lignée de femmes palestiniennes

Dans le documentaire, « Bye Bye Tibériade », de Lina Soualem, la réalisatrice concentre toute son attention sur la lignée féminine, qui la rattache à sa famille maternelle de Palestine. Prenant pour guide de ses explorations, sa mère la comédienne Hiam Abbass, elle raconte l’exil, le déplacement, le déchirement et le trauma des départs précipités ayant marqué quatre générations de femmes palestiniennes. Dans un monde meilleur, le documentaire de Lina Soualem aurait mérité la Palme de la délicatesse !

Emna Mrabet : « Les nouvelles réalisatrices tunisiennes représentent les femmes comme des battantes »

Emna Mrabet est maîtresse de conférences au département cinéma de l’université Paris 8 où elle enseigne, notamment, l’esthétique du cinéma, la réalisation documentaire et l’analyse filmique. Elle s’intéresse en particulier dans ses travaux de recherche à la question identitaire chez les cinéastes issu.e.s de l’immigration maghrébine, avec un focus sur les films de réalisatrices tunisiennes. Avec Ons Kammoun, enseignante chercheuse en cinéma à Tunis, elle coordonne actuellement l’organisation, à Tunis, d’un colloque les 13 et 14 juin sur « Genre et émancipation dans le cinéma arabe ».

Cannes : À la recherche de tout ce qui brille

Malgré son origine populaire et… antifasciste cette grand-messe du cinéma international qu’est le festival de Cannes est devenu inaccessible. C’est ce que confient une dizaine de jeunes femmes de la région à notre journaliste. De l’autre côté des barrières, ces jeunes Azuréennes peinent à trouver leur place dans leur propre ville face aux gens « d’en haut », ces « autres », stars, mannequins, actrices ou influenceuses. Notre reportage.

Un an après le tremblement de terre, les effets sur le système reproducteur des survivantes… et sur leur cœur

Il y a de la neige partout à Gaziantep, où je vis maintenant après avoir été déplacée de Syrie. Je regarde par la fenêtre et je sens la chaleur envelopper mon corps, et je suis reconnaissante d’être enfin arrivée dans un endroit chaud et sûr où je vivrai avec mon nouveau-né et ma petite famille, où je pourrai me lancer dans une nouvelle vie avec des amis avec lesquels mon mari et moi venons de passer une belle soirée.

Les séries libanaises : un traitement tardif de la question féminine

« Ô nouveaux mariés, voici les invités pour la fête… Mille bienvenues … Allez ! Donnez-nous l’honneur de la preuve ». C’est par cette phrase que la mère félicite sa fille pour son mariage devant la famille et le village tout entier, exigeant une preuve de « l’honneur » de la mariée, c’est-à-dire de sa « virginité », jusqu’à sa nuit de noce..

Page 1 sur 15 1 2 15

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Ajouter nouvelle playlist