Créations

Cultures émergentes, installations, écritures ... Les femmes investissent la scène artistique sous toutes ses formes, réinventant et revendiquant de nouvelles manières d’être au monde.

L’Algérie et ses « Féminismes » à la Cinémathèque tunisienne

Le premier cycle de films présentés à la Cinémathèque de Tunis dans le cadre de « Regarder l’Algérie aujourd’hui » a été dédié aux féminismes. Un évènement culturel et académique conçu par l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC) et dont l’intérêt consiste à croiser recherches en sciences humaines et productions cinématographiques.

La Méditerranée sans frontières de Sabine Réthoré

La première édition du Festival des citoyens de la Méditerranée, qui a accueilli 200 invités originaires de 30 pays différents et organisé plus de 60 événements gratuits – débats, expositions, concerts, ateliers, visites guidées, performances – vient de s’achever à Catane, en Sicile. Lors de la journée d’ouverture, l’artiste et photographe française a présenté sa carte du Mare Nostrum, dépourvue de frontières, qui « fait perdre le nord, mais pas la raison ».

Voix de femmes contre Assad

Projetés lors du Festival citoyen méditerranéen de Catane, "For Sama" (2019) et "I was there" (2021) témoignent des atrocités commises par le gouvernement syrien, attirant ainsi l'attention sur une blessure qui, refoulée par beaucoup, ne cesse de saigner depuis 2011.

Nawal El Saadaoui : « Je suis plus libre que Simone de Beauvoir »

Le 21 mars 2021, décédait, à l’âge de 89 ans, l’égyptienne Nawal El Saadaoui, icone du féminisme arabe. En hommage à ce parcours de femme rebelle, d’un courage inouï et d’un esprit révolutionnaire bravant tabous, censure et dictature, Hafidha Chakir, juriste et féministe tunisienne vient de lui consacrer un petit ouvrage*, « Nawal El Saadaoui. Recueil de textes ».

Malika Kadri, poétesse de rue

Rebelle avec gentillesse, fantasque sans mauvais gout, géniale sans affectation et surtout résiliente comme un chant des Aurès. En cette froide soirée de mars dans le 20e arrondissement de Paris nous avons rencontré Malika, une femme dont la vie - ou plutôt les vies - est, pardon pour le cliché, un vrai roman.

Alifbata, une maison d’édition marseillaise au service de la bande dessinée du monde arabe

Depuis 2012, la maison d’édition associative basée à Marseille, Alifbata, publie des bandes dessinées de langue arabe traduites en français. Une manière de faire connaître au public francophone la richesse de la production artistique issue d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient explique sa cofondatrice, Simona Gabrieli, rencontrée par Babelmed.

Page 1 sur 3 1 2 3

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Ajouter nouvelle playlist